Rendez-vous du CEC – décembre 2007

Des Cathares à la Cité !

…Où comment Carcassonne hésita entre Simon de Montfort et Trencavel, après la redécouverte au XIXe siècle de son passé lié à la Croisade albigeoise.

 

simonmontfort.jpgDès les premières décennies du XIXe siècle, tandis que commence la sauvegarde de la Cité que les autorités locales considèrent désormais comme un Monument historique, les Carcassonnais redécouvrent leur passé médiéval, tout particulièrement les épisodes liés à la présence du catharisme et aux événements de la Croisade contre les Albigeois. D’abord celui d’un public d’érudits et de notables, amateurs de trouvailles archéologiques et de documents anciens, ce goût pour le passé « cathare » carcassonnais tourne à l’engouement populaire en 1860 lors de la création au théâtre de Carcassonne, puis au Capitole de Toulouse deux ans plus tard, de l’opéra « Simon de Montfort devant Carcassonne » écrit et composé par les carcassonnais Louis Metge et Pierre Germain.

carcachateau.jpgDe la découverte quasi miraculeuse de la (fausse) dalle funéraire de Simon de Montfort à l’air « des hérétiques » repris tout le long de la seconde moitié du XIXe siècle par les carcassonnais à chaque grande occasion, Charles Peytavie, historien et médiateur culturel du Centre d’Études Cathares – René Nelli, vous propose de revivre le temps de sa conférence, le mercredi 12 décembre à 18 heures, Mairie de Carcassonne, salle Jean Cau, quelques-uns des épisodes marquants de ce feuilleton de la mémoire carcassonnaise.

logocec2.jpg

 

 


Répondre

Souvenir Français de Saint-... |
hafiane slimane |
exkodak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | spiruline "l'algue bleue au...
| Journée mondiale des Sourds
| roquevaire cycle 3