Archive pour mars, 2008

La prière cathare de Jean Maury

montaillou.jpgLe Centre d’Études Cathares – René Nelli a le plaisir de vous convier à la conférence publique de René Soula « La prière cathare de Jean Maury », le mercredi 30 avril 2008 à 18h00, bibliothèque du CEC, 3e étage de la Maison des Mémoires, 53 rue de Verdun, Carcassonne. Entrée libre et gratuite.

On sait que le rite cathare privilégie l’Oraison, le Pater (Matth. VI-9) dont le rituel de Dublin donne une glose justifiant la pétition « panem nostrum supersustancialem da nobis hodie« . Il est cependant probable qu’en des occasions moins solennelles que celle de l’administration du consolamentum dans les familles ou dans les assemblées de simples croyants, on ait récité cette prière qui, comme bien des textes médiévaux, se présente comme un montage mal cousu de citations néotestamentaires, de topiques de la prédication, d’éléments de catéchèse, dont l’unité et l’harmonie résident dans la beauté de la langue. Avec une singulière concision, elle exprime les cinq points fondamentaux de la doctrine cathare : le dualisme, la perturbation, la chute et le mélange, la révélation, le salut. René Soula est né en Volvestre (Haute-Garonne), pays qu’il n’a jamais quitté. Il mène de pair une carrière d’exploitant agricole, de professeur de collège et de chercheur universitaire. L’occitan est sa langue première, il le parle, l’enseigne, l’écrit. Auteur de nouvelles, La pansiroja, 2 vol. (Prix Froment 2000 et Clabaugh-Thorton 2001), conférencier en oc et en français, il a été fait docteur en anthropologie historique pour sa thèse sur la mémoire du catharisme, Les cathares entre légende et Histoire. La mémoire de l’albigéisme du XIXe siècle à nos jours, publiée par l’IEO en 2004.

logocec2.jpg

 

« Cathare » ! – une lecture à Bram

cathare.jpg
André Viola, maire de Bram et vice-Président du Conseil Général de l’Aude
a le plaisir de vous convier à la lecture d’extraits de « Cathare ! » à l’occasion de la journée de la Femme, le vendredi 28 mars 2008 à 18h00 précises, maison de l’Archéologie de Bram, 2 avenue du Razès.

Renseignements : 04 68 78 91 19
Courriel : maison.archeologie@orange.fr

logocec2.jpg

 

Revue de presse du CEC – mars 2008 (2)

Revue de presse du Centre d’Études cathares – mars 2008 (2)

En ligne un dossier intitulé « Cette croisade qui nous parle » publié dans Bol d’Air, le supplément de L’Indépendant du Midi daté du samedi 15 mars avec pour thème la célébration nationale autour de l’appel à la Croisade albigeoise lancé par le pape Innocent III en mars 1208, avec un interview de Michel Roquebert, un entretien avec l’écrivain Yves Rouquette et une présentation du Centre d’Études Cathares – René Nelli (téléchargeable en pdf). Bonne lecture !
Revue de presse du CEC - mars 2008 (2) dans Presse pdf boldair150308.pdf

logocec2.jpg


Revue de presse du CEC – mars 2008

Revue de presse du Centre d’Études cathares – mars 2008

L’Indépendant du Midi, dimanche 16 mars 2008. Conférence de Charles Peytavie à Limoux sur l’histoire des quartiers de Flassian et de la Petite Ville (téléchargeable en pdf). Bonne lecture !
Revue de presse du CEC - mars 2008 dans Presse pdf indep160308.pdf

logocec2.jpg


Les lectures d’Histoire du Catharisme magazine n°5

Tous les livres présentés sont disponibles sur commande
Remise de 10% sur le prix public annoncé pour les adhérents du CEC

bigetpicard.jpgJean-Louis Biget, Hérésie et Inquisition dans le Midi de la France, Picard, 2007 (coll. Les Médiévistes français), 34 €, DIS 82.

 

Professeur émérite d’Histoire du Moyen Âge à l’École normale supérieure des Lettres et Sciences humaines, Jean-Louis Biget a consacré ses recherches à l’histoire urbaine et religieuse du Midi de la France entre le XIe et le XVe siècle. Il est aussi actuellement secrétaire général du comité de publication des Cahiers de Fanjeaux. On lui doit de nombreux articles sur les “cathares”, l’hérésie méridionale et l’Inquisition dans le Midi de la France. Dans les articles rassemblés dans ce volume, publiés entre 1985 et 2003, précédés d’une mise en perspective générale inédite sur l’histoire de l’hérésie en Languedoc entre le XIIe et le XIVe siècle, l’auteur présente sa vision des origines et de la nature exacte de ce phénomène et réfléchit aux causes de son développement et de son effacement dans le contexte global de la société médiévale méridionale.

(suite…)

L’appel du pape Innocent III à la Croisade

L’appel du pape Innocent III à la Croisade contre les Albigeois

croisadealb1.jpgLe Centre d’Études Cathares – René Nelli a le plaisir de vous convier à la conférence publique de Charles Peytavie L’appel du pape Innocent III à la Croisade contre les Albigeois (mars 1208), le mercredi 26 mars 2008 à 18h00, bibliothèque du CEC, 3e étage de la Maison des Mémoires, 53 rue de Verdun, Carcassonne. Entrée libre et gratuite.

Janvier 1208. Le légat du pape Innocent III, Pierre de Castelnau, est tué sur les bords du Rhône, près de Saint-Gilles. Le 10 mars 1208, le pape Innocent III adresse un appel solennel aux comtes et barons, fidèles et populations du royaume de France : « En avant ! Chevaliers du Christ ! En avant, courageuses recrues de l’armée chrétienne ! Que l’universel cri de douleur de la sainte Église vous entraîne. Qu’un zèle pieux vous enflamme pour venger une si grande offense faite à votre Dieu… On dit que depuis le meurtre de ce juste, l’Église de ce pays est sans consolateur, plongée dans la tristesse et l’affliction ; la foi a disparu, la paix est morte, la peste hérétique et la rage guerrière ont pris des forces nouvelles ; la barque de l’Église est exposée à un naufrage total… ». Ainsi débute l’appel du pape qui met en proie les terres du comte de Toulouse et lance la Croisade contre les Albigeois.

Avec cette conférence de Charles Peytavie, le Centre d’Études Cathares marque la célébration nationale consacrée à l’appel à la Croisade contre les Albigeois. Historien médiéviste, spécialiste de cette croisade, il reviendra en détail sur cette première guerre sainte organisée à l’intérieur de l’Occident chrétien, sur la réaction violente du pape à l’annonce de la mort de son légat et la rebuffade qu’il essuie de la part de Philippe Auguste refusant d’intervenir dans le Midi, les circonstances de l’intervention armée contre le comte de Toulouse et la levée, dans toute l’Europe, de la plus grande armée qui ait jamais été rassemblée sous la bannière du Christ.

logocec2.jpg

Conférence sur Prouille à la SESA

L’histoire du monastère de Prouille

ms480bgui.jpgLe samedi 15 mars 2008 à 14h00, dans les locaux de la SESA (Société d’études scientifiques de l’Aude), au 89 rue de Verdun, à Carcassonne, Charles Peytavie, historien médiéviste, médiateur du Centre d’Études Cathares – René Nelli, présente une nouvelle conférence intitulée « Le monastère de Prouille face à son histoire (1207-1307). L’œuvre du dominicain Bernard Gui ».

Au cours de l’année 1307, cent ans après la création officielle du monastère dominicain de Prouille, le frère Bernard Gui, historien reconnu de son ordre vient juste d’être nommé inquisiteur à Toulouse. Il répond à une sollicitation des moniales de cet établissement religieux et accepte de rédiger à leur intention une histoire de leur monastère. Ce travail vient couronner non seulement un siècle d’existence, mais aussi le soin tout attentif que les frères et les sœurs de cette institution dominicaine ont constamment apporté à conserver les traces des débuts de leur histoire et les souvenirs liés à leur « fondateur », saint Dominique. L’œuvre conduite par le frère Bernard consacre définitivement Prouille comme le gardien privilégié de la mémoire des débuts de l’Ordre des frères Prêcheurs.

Pour plus de renseignements sur cette conférence : le site de la SESA

logocec2.jpg


Souvenir Français de Saint-... |
hafiane slimane |
exkodak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | spiruline "l'algue bleue au...
| Journée mondiale des Sourds
| roquevaire cycle 3