Trente ans et puis plus rien !

gpetravail.jpgMalgré tous nos efforts pour maintenir une activité et tenter de réorganiser notre fonctionnement, le temps et les financements publics nous ont manqués. En conséquence et personne, je l’espère, ne s’en réjouira, saisi en ce sens par notre Présidente Annie Lacombe, le Tribunal de Grande Instance a prononcé la liquidation de l’association ce mardi 11 janvier. Le TGI a nommé Maître Frontil comme administrateur judiciaire. C’est elle qui, notamment, suivra le licenciement économique des cinq employés et la liquidation de l’actif majeur que représente notre fonds documentaire. Je tiens, en mon nom personnel ainsi qu’en celui de mes quatre collègues, à vous remercier très sincèrement de votre attachement au Centre d’Études Cathares, tout au long de ces nombreuses années passées ensemble. Il n’est jamais simple de dresser l’inventaire des bons moments, si nombreux, où nous avons partagé notre amour du patrimoine historique médiéval et de la belle histoire du Catharisme. Je dis aux adhérents fidèles : « Ne laissons pas l’amertume de l’instant gâcher ce sentiment de réussite qui peut naître, tout à fait légitimement, du décompte des milliers, des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers de personnes, que nous avons, tous ensemble, renseignés et accompagnés sur les chemins de l’Histoire que nous aimons. Je dis aux visiteurs anonymes de ce blog : « Battez-vous pour la Culture et pour l’Histoire, car, même si les raisons économiques sembleront toujours suffisamment efficaces et pleines de bon sens pour s’en séparer, au prétexte de ce qu’elles ne sont plus rentables, ou dispendieuses, ces raisons ne doivent pas triompher ! » Vous trouverez en fichiers pdf le procès verbal de notre dernière assemblée générale ainsi que la copie du courrier qui nous a été envoyé par le Président du Conseil général de l’Aude et Sénateur, Marcel Rainaud.

Nicolas Gouzy
Directeur du Centre d’Études Cathares – René Nelli

Photo : groupe de travail des adhérents au Centre © CEC, 2010. DR.

Trente ans et puis plus rien ! dans CEC - R. Nelli pdf pvagedu8janvier2011.pdf
pdf dans CEC - R. Nelli courrierprsidentrainaud.pdf

logocec2.jpg

 


15 commentaires

  1. Jan Riordan dit :

    Je suis si désolé d’entendre les nouvelles mauvaise.

    Si jamais un groupe simple intéressé à l’histoire locale est constitué à l’avenir veuillez m’informent SVP. Vous pouvez utiliser mon email pour ceci.

    J’exprime ma gratitude pour chacun qui a travaillé tellement dur pour la CEC. Un site Web tellement professionnel, des publications superbes et un vraie attachement à l’histoire.

    tristement aussi

  2. Hubert Baudet dit :

    Bien triste nouvelle même si elle était attendue.

    La re-naissance est donc à l’ordre du jour et, même absent de vos débats, je maintiens mon précédent courriel dans mon désir de retrouver une ‘affectio societatis’ et d’y contribuer.

    Très cordialement à tous,
    Hubert Baudet

  3. Christophe BOISSIER dit :

    Merci pour cette triste information tout juste « membre du centre, il cesse ses activités. Comptez sur moi pour être de la prochaine association.

    Cordialement

    Chistophe Boissier

  4. Daniel SCHLAIFER dit :

    c’est triste
    que peux-t-on faire pour continuer à vous aider?

    merci,
    Dr schlaifer daniel

  5. laurence dit :

    Bonjour Nicolas et Charles,

    Je suis triste et choquée de la disparition du C.E.C., n’imaginant même pas qu’une telle institution puisse disparaître… et qu’un élu tente de cacher son incapacité à maintenir une des rares structures culturelles haut de gamme de l’Aude par des propos dénigrant, dans la presse locale, ceux qui oeuvrent au sein de cette structure.

    Bon, bref, des propos bien embrouillés et qui ne vont pas vous aider à grand chose… mais, voilà, je suis consternée de ce qui vous arrive et vous assure de mon amitié.

    Amicalement,
    Laurence Turetti

  6. Dolors Martí Ferrando dit :

    Bonsoir,

    Je viens de lire votre dernier courriel, je suis vraiment désolée et il me manque en ce moment les mots pour m’exprimer en français. Bien que loin de chez vous, comptez sur moi si vous envisagez la création d’une nouvelle association.

    Bien à vous

    Dolores Martí

  7. Robert Vinas dit :

    Merci pour le P.V Tout cela est bien triste !
    Sil vous reste quelques exemplaires de mes livres, mettez-les de côté, je viendrai les chercher.
    Robert

  8. Diana Ricketts dit :

    Cher Nicolas

    Merci beaucoup pour votre mail. Je ne pourrai pas venir le 26 janvier – mais je penserai à la groupe de travail. – Si une nouvelle association sera créer je voudrais être adhérente. – J’ai donné la triste nouvelle du CEC à Claire Taylor (Nottingham Uni.), à John Arnold (London Uni) et à Kate Mosse écrivain.
    Si vous pensez qu’il y a quelque choses qu’on peut faire n’hésitez pas.

    Cordialement

    Diana

  9. Christophe XERRI dit :

    Mon coeur et ma raison sont tristes.
    Bon courage dans cette épreuve.
    A bientôt,
    Christophe Xerri

  10. Michel Ourson dit :

    Vos actions, désespérées, ont notre aval et notre confiance. En 2011, « LA CULTURE NE PASSERA PAS » !!!!!!!!!! Vive l’exemple tunisien.

1 2

Répondre

Souvenir Français de Saint-... |
hafiane slimane |
exkodak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | spiruline "l'algue bleue au...
| Journée mondiale des Sourds
| roquevaire cycle 3