Archives pour la catégorie Librairie

Le comte de Toulouse… de Frédéric Soulié

couvsoulie.jpgFort du succès impressionnant connu par son précédent roman Le Vicomte de Béziers, paru en 1834, Frédéric Soulié (1800-1847) poursuit dans ce second opus, Le Comte de Toulouse, le récit des principaux épisodes de l’histoire du Midi de la France au XIIIe siècle au cours de la Croisade contre les Albigeois, depuis le premier siège de Toulouse, en 1211, jusqu’à la grande bataille de Muret, en septembre 1213.

Le Languedoc au printemps 1211. De retour de Terre Sainte, le chevalier Albert de Saissac, accompagné de son fidèle Goldery, découvre son pays dévasté, son château détruit, sa famille et ses gens mutilés ou massacrés… La terre méridionale est partout mise à feu et à sang par les redoutables croisés de Simon de Montfort. Le nouveau maître de Carcassonne, d’Albi et de Béziers envisage désormais de renverser le vieux comte de Toulouse et de s’emparer de sa grande cité sur la Garonne. Soutenu par l’autoritaire et exalté évêque Foulque, l’ancien troubadour devenu l’âme damnée de la Croisade, appuyé par son clan aux membres dévorés d’ambition, Montfort est prêt à tout pour faire tomber la dynastie toulousaine, même à recevoir le soutien d’un mystérieux chevalier aux qualités militaires exceptionnelles du nom de Laurent de Turin. Les chevaliers et les bourgeois du Midi parviendront-ils enfin à faire face ensemble à la menace qui gronde, contre l’ogre français ? Plongé au coeur de la tourmente, Albert de Saissac parviendra-t-il à se venger de Montfort ? Choisira-t-il les intérêts de sa patrie méridionale ou bien ceux d’une vendetta familiale ? Arrivera-t-il à contenir ses sentiments les plus profonds pour servir la cause occitane ?

Charles Peytavie, historien médiéviste, spécialiste de la Croisade albigeoise et médiateur culturel au Centre d’Études Cathares, est l’auteur de la préface de ce livre. Le premier volume de l’épopée de Frédéric Soulié, Le Vicomte de Béziers, est paru en 2008. Il est toujours disponible. Les deux font la paire !

Le bon de commande :
Le comte de Toulouse... de Frédéric Soulié dans Librairie pdf commandesouli2.pdf
La préface de Charles Peytavie :
pdf dans Librairie prefacectetoulouse.pdf

logocec2.jpg

Plaisir et culture

couvcathare.jpg 113 albums
Cathares en Languedoc commandés
au 29 avril 2010


Ne cherchez plus, voici, pour vous, le cadeau de Noël à faire à vos amis, aux membres de votre famille ainsi qu’à vous-même. Nous y avons travaillé pendant deux années et nous sommes fiers du résultat.

Plaisir et culture dans Librairie pdf sommairecel.pdf

C’est un beau livre, sérieux historiquement, original dans sa conception qui entremêle des photos inhabituelles en couleur et en noir et blanc de Guy Jungblut, des enluminures et des illustrations libres de Philippe Jarbinet. Il est de plus bilingue français/anglais…une rareté dans le panorama éditorial classique, un beau livre qui a provoqué l’intérêt médiatique. Feuilletez-en quelques pages dans l’album joint et commandez-le avec le bon de commande pdf.

cathares en Languedoc
Album : cathares en Languedoc

12 images
Voir l'album

pdf dans Librairie bondecommandecel.pdf

logocec2.jpg

Interview sur Télé Toulouse

http://www.dailymotion.com/video/xbam8a
On ne refuse pas une interview sur TLT…
surtout lorsqu’il s’agit de promouvoir l’album Cathares en Languedoc

Le Procès des Templiers du Roussillon

vinas.jpg


Un ouvrage qui retrace l’histoire complexe et particulière des ces légendaires soldats de Dieu, leur procès et leur destin.
Robert Vinas met à la disposition de ses lecteurs, avec l’érudition et la générosité qu’on lui connait, des documents connus des seuls spécialistes et en explore tout le sens et toute la portée.

A commander d’urgence avec le bon de commande ci-dessous.
Le Procès des Templiers du Roussillon dans Librairie pdf commandevinas.pdf

Les lectures du magazine HdC n°10

acturoman.jpgSonia Pelletier-Gautier, Les Dilemmes de l’Inquisiteur, t. I : Le Souffre et l’Encens ; t. II : L’Inquisiteur et la Sorcière ; t. III : Le Brasier de l’Imparfaite, Éd. du Pierregord, 2009, 20 € chaque tome, FICT 56 t. I à III.
Michel Cosem, Les vies multiples du troubadour Peire Vidal, Éd. du Pierregord, 2009, 20 €, FICT 57.
Daniel Hernandez, Le loup des Cathares, Mare Nostrum Éditions, 2009, 12 €, FICT 58
Serge Pey, Nihil et Consolamentum, Délit Éditions, 2009, 21 €, FICT 59.

J’imagine un chemin, un chemin pavé d’histoires. Un chemin qui mènerait de l’Histoire vers autre chose, ni tout à fait une récréation, un divertissement, ni tout à fait une randonnée intellectuelle, un effort. Un chemin que l’on pourrait emprunter dans les deux sens et sur lequel le promeneur, étape après étape, se reposerait.
Prévoyant, il aurait emporté avec lui quelques livres pour ne pas risquer de s’ennuyer, si le paysage traversé lui semblait trop monotone. Voilà de quoi remplir sa besace de nouveautés.
C’est l’ancien maître des novices au couvent de Strasbourg, Président du Directoire des Éditions du Cerf, qui donne son imprimatur à la trilogie de Sonia Pelletier-Gautier, Les Dilemmes de l’Inquisiteur, parue aux Éditions du Pierregord. Neuf cents pages, pas mal faites, pour se plonger dans l’Alsace du quinzième siècle. C’est Michel Cosem qui nous offre sa tendresse coutumière et polie pour voyager de conserve avec le troubadour Peire Vidal, tout autour de la Méditerranée. C’est, plus près de nous et plus inhabituel, l’inspecteur catalan Jepe Llense que Daniel Hernandez nous indique comme pisteur du Loup des Cathares, dans un polar fantastique, bien dans les codes du genre. Enfin, presque au bout du chemin, si loin de l’Histoire qu’il en est totalement libéré, Serge Pey, et la foule qui parle à travers lui, la foule rouge, la foule hurlante ; Serge Pey pour qui toute poésie est nécessairement une hérésie.

eglisecath.jpgPierre de Meuse, L’Église et les cathares, Éditions Tempora, 2009, 18,90 €, FICT 60.
C’est un curieux ouvrage. L’auteur prend le parti de restaurer une réalité historique, selon lui déformée par des questionnements antérieurs ou contemporains. Il tente de divorcer d’avec l’historiographie la plus récente (qu’il maîtrise) pour rétablir une vérité. Il fait partie de cette école, ou de cette mode, qui voit des complots idéologiques partout et de l’endoctrinement dans le moindre discours. Cela ressemble beaucoup à un traité de polémique anti- hérétique, construit comme une réfutation systématique des interprétations protestante, régionaliste, spiritualiste, de gauche, etc., pour les remplacer par d’autres certitudes. Pierre de Meuse force le trait pour dessiner le portrait d’une religion disparue par l’effet d’une sorte de nécessité sociale. Il écrit : « L’Histoire est pleine de dangers pour les religions », mais je me demande si sa religion n’est pas pleine de dangers pour l’Histoire. À vous de voir.

archetlutrin.jpgSuzanne Thiolier-Méjean, L’archet et le lutrin. Enseignement et foi dans la poésie médiévale d’Oc, L’Harmattan, 2009, 38 €, MA 120.
« Amour est la douceur même. Quel amour ? Celui qui saisit tout sans fin ni commencement. » Cet amour total chanté par Daude de Pradas conviendrait fort bien à une définition de la fin’amor des cansos. Pourtant, Daude désigne par ces vers l’amour divin. En prenant en compte le destin de poètes de langue d’Oc des XIIe et XIIIe siècles, qui sont allés jusqu’au bout de l’idée d’amour pur en refusant sa forme terrestre et en choisissant de chanter le renoncement à la folie du monde par le seul amour de Dieu, Suzanne Thiolier-Méjean, professeur émérite de l’Université de Paris IV-Sorbonne, spécialiste reconnue de la poétique des troubadours, s’interroge sur la réalité de la séparation généralement faite entre la culture profane des poètes de langue d’Oc et les clercs qu’ils étaient amenés à côtoyer dans les villes ou les cours du Midi. Et si cette frontière n’était qu’illusion ? Et si les écoles religieuses du Midi avaient, plus qu’on ne le dit, influencé la morale et les discours des troubadours ? Et si la spiritualité des troubadours n’avait rien de laïque ? Et s’il y avait plus de points communs entre un clerc comme Alain de Lille, engagé dans la défense de l’Église (contre les hérétiques notamment), et un Peire Cardinal, fustigeant Rome et les clercs engagés dans la Croisade et la reprise en main morale du Midi ? Question qu’on jugera peut-être provocatrice, mais posée par un livre pionnier ouvrant un champ entier de pistes à défricher.

racinebarberousse.jpgPierre Racine, Frédéric Barberousse. 1152-1190, Perrin, 2009, 23 €, MA 119.
Pendant trente-huit ans, Frédéric Ier de Hohenstaufen (1122-1190), dit Barberousse, consolidera son pouvoir en Germanie, contrôlera celui de l’Église et conservera sa maîtrise sur les villes lombardes. À la tête d’un empire qui s’étendait de la Baltique à l’Italie centrale, du Rhône aux portes de la Hongrie, il rêvait de conquérir le royaume de Sicile et d’étendre son pouvoir en Terre sainte. C’est sur le chemin de la Croisade qu’il se noiera dans le Cydnos, en Cilicie, en 1190. Pierre Racine, professeur émérite à l’Université Marc-Bloch de Strasbourg, livre ici le portrait d’un homme dont l’autorité à vocation universelle s’est heurtée à la papauté en une crise terrible. Ce sera l’origine d’un long schisme marquant durablement l’histoire de l’Église et certainement pas étranger à la montée des hérésies. Cette belle biographie, très accessible, permet de redécouvrir, à travers un destin exceptionnel, une autre facette de l’histoire de l’Europe au XIIe siècle.

vauchezfa.jpgAndré Vauchez, François d’Assise, Fayard, 2009, 28 €, MA 121.
Qui est le « vrai » François, saint italien du XIIIe siècle, aimant la pauvreté, prêchant aux oiseaux et le premier recevant les stigmates ? D’innombrables biographies et articles successifs ont renouvelé notre vision de l’homme et de son monde. Mais il fallait les multiples talents du professeur Vauchez, spécialiste de la spiritualité médiévale, de la sainteté et de l’Italie médiévale, pour nous livrer ce maître livre sur le Poverello. Au-delà des différentes
« lectures » qui ont, depuis sa mort, brouillé, affadi ou dénaturé son message, on côtoie dans ce livre un homme au destin singulier, médiateur d’une nouvelle sensibilité religieuse, parfois plus proche de la culture profane de la fin’amor que de celle des clercs. Existait-il de grandes différences entre elles ? François parlait d’Amour. C’est l’une des raisons essentielles de notre fascination pour le personnage, huit siècles plus tard, et ce qui fait l’urgence à lire cette autre belle biographie.

La Bataille de Baziège

baziegeodol.jpgJean Odol, grand amoureux du Lauragais, vient de faire paraître ce livre sur la bataille de Baziège (1219) . Il est disponible au près de l’association ARBRE ( 38 Les Bleuets – 31450 Baziège), voir aussi le site de ARBRE :
http://pifabre.club.fr/ARBRE/index.htm

logocec2.jpg

Les lectures du magazine HdC n°8

aigues.jpgAigues-Vives (Aude), un village en Minervois. Étude historique et archéologique, M.-E. Gardel, F. Loppe, C. Sanchez, Amicale Laïque de Carcassonne, Association Histoire d’Aigues-Vives, 2008, 8 €, PPC 60.
Dans le Minervois audois, au bord de l’ancien étang asséché de Marseillette, Aigues-Vives méritait bien qu’on mette en avant son histoire et son patrimoine. C’est chose faite avec cette petite plaquette, réalisée conjointement par l’Amicale Laïque de Carcassonne et l’Association Histoire d’Aigues-Vives. Les chevaliers d’Aigues-Vives furent parties prenantes dans la protection des hérétiques et les événements de la Croisade contre les Albigeois. Cette plaquette permet de retrouver tous les éléments patrimoniaux de ce village expliqués et commentés par les meilleurs spécialistes. Une attention toute particulière doit être portée ici à la tour du village du XIIe siècle qui n’a pas subi de trop grandes modifications depuis le Moyen Âge, ce qui est extrêmement rare dans cette région audoise.

 

narbonne.jpgMichelle Fournié, Daniel Le Blévec éd., L’archevêché de Narbonne au Moyen Âge, Univ. de Toulouse-Le Mirail, 2008, 25 €, MA 117.
Narbonne est, au Moyen Âge, la métropole de l’une des plus anciennes et des plus puissantes provinces ecclésiastiques du royaume de France. Ni les événements de la lutte contre l’hérésie, au début du XIIIe siècle, ni les soucis accumulés par cette ville marchande et drapière, au cours du XIVe siècle, ne viennent altérer l’image et la puissance de ses archevêques, à la fois seigneurs temporels, détenteurs d’une partie de la Cité de Narbonne, propriétaires de nombreux châteaux et domaines dans toute la province et garants de l’orthodoxie face à toutes les manifestations d’hérésies quelle que soit leur nature. Point particulièrement intéressant de ce recueil de plusieurs articles concernant la vie de l’archevêché de Narbonne, entre les XIe et XVe siècles, celui que développent Michelle Fournié et Julien Théry dans leurs articles respectifs où ils exposent, pour la première fois, le contenu du dossier inédit de Rixende, une habitante de Narbonne qui fréquente Franciscains et Clarisses, vit entourée de Béguines et comparaît, en 1288, devant les chanoines de la cathédrale parce qu’elle connaît des extases, des visions d’âmes du Purgatoire et celle d’une lettre écrite par saint Jean lui-même, avant d’accomplir des miracles. D’autres communications, rassemblées dans ce livre, viennent illustrer la richesse des manuscrits liturgiques de Narbonne et de son plus beau fleuron, le Pontifical de Pierre de la Jugie et s’intéressent aux différents aspects du pouvoir archiépiscopal.

 

bastides.jpgJean-Loup Marfaing, À la découverte des bastides du Sud-Ouest, Loubatières, 2008, 14,70 €, PPC 59.
Architecte, historien et écrivain, Jean-Loup Marfaing entreprend, dans ce petit livre richement illustré, de nous présenter ce que fut l’aventure des bastides dans le Sud-Ouest de la France. Malgré quelques raccourcis et simplifications (Cordes ne passe plus, aux yeux des spécialistes de l’urbanisation médiévale, pour la première des bastides du Midi ; elle est plutôt considérée comme une ville neuve), ce livre permettra aux néophytes de se familiariser avec ce patrimoine marquant du Midi de la France.

1234

Souvenir Français de Saint-... |
hafiane slimane |
exkodak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | spiruline "l'algue bleue au...
| Journée mondiale des Sourds
| roquevaire cycle 3