Archives pour la catégorie Librairie

Les actes des comtes de Toulouse

mace11.jpg
C’est tout frais sorti de l’imprimerie et c’est utile. Laurent Macé vient de commettre un recueil intelligent
, intitulé Catalogues raimondins (1112-1229). Actes des comtes de Toulouse, ducs de Narbonne et marquis de Provence, catalogue reconstitué de 557 actes dont 87 sont publiés pour la première fois. C’est notre livre du mois.

Édité à 300 exemplaires, au prix de 20 euros, publié par les Archives Municipales de Toulouse.

Un grand roman oublié de nouveau disponible !

livresoulie.jpgDe nos jours, Frédéric Soulié (1800-1847) est probablement le moins connu des grands romanciers français du XIXe siècle. C’est oublier un peu vite que, de son temps, avec Alexandre Dumas, Honoré de Balzac, Eugène Sue ou Paul Féval fils, il était l’un des pionniers d’un genre littéraire nouveau : celui du roman feuilleton. En inaugurant, en 1834, avec le Vicomte de Béziers, un cycle de romans historiques sur l’histoire du Midi de la France, Frédéric Soulié, ce fuxéen « monté à Paris », est le premier à rendre populaires les principaux épisodes de la Croisade contre les Albigeois et ses protagonistes. Mêlant avec talent, dans un style digne de celui de l’Écossais Walter Scott dans son Ivanhoé, la  Grande Histoire et les intrigues, les complots, les histoires d’amour et les scènes de bravoure qui font le sel des grands romans historiques, Soulié le Méridional évoque les débuts de la Croisade et la chute de la dynastie des Trencavel, vicomtes de Béziers , d’Albi et de Carcassonne, entre 1208 et 1209.

Le bon de commande :
Un grand roman oublié de nouveau disponible ! dans Librairie pdf commandesoulie.pdf

(suite…)

Les lectures du magazine HdC n°7

Tous les livres présentés sont disponibles sur commande
Remise de 10% sur le prix public annoncé pour les adhérents du CEC

cf43.jpgFamille et parenté dans la vie religieuse du Midi, Cahiers de Fanjeaux, n° 43, 2008, 32 €, FAN 43.
À l’occasion du prochain colloque de Fanjeaux (7-10 juillet 2008) et toujours avec une belle régularité, le 43e volume des Cahiers de Fanjeaux sera disponible. Son titre : Famille et parenté dans la vie religieuse du Midi. Depuis plus de trente ans, l’étude de la famille et de la parenté, sous tous leurs aspects, constitue l’une des principales thématiques de la recherche en Histoire chez les médiévistes. Cette thématique, ici transportée dans les pays méridionaux de l’Occident chrétien, permet de mieux apprécier le rôle exact des options religieuses ; notamment pour nos lecteurs dans les deux communications d’Huguette Taviani-Carozzi sur « Hérésie et conception du mariage » et de Jacques Paul sur « Famille et hérésie ».

cordieres.jpgPaul Palau, Patrice Tesseire-Dufour, Corbières, Objectif Sud, 2008, 20 €, PPC 58.
« Je voudrais vous parler d’un pays qui n’est qu’un accent de rocailles, une inspiration de vent, une fête d’illusions, un florilège de lumières, des vagues vertes de collines arrêtées par le soleil ». Le photographe Paul Palau et le journaliste Patrice Teisseire-Dufour sont de vrais amoureux des Corbières ; ils en arpentent depuis longtemps, l’un et l’autre, les chemins, les vignes et les massifs. L’hommage qu’ils rendent à ce pays à travers leur album est vibrant et sincère. Nous voilà sans réserve embarqués dans un passionnant voyage à travers ces pays de rocs et d’hommes où les Pyrénées viennent se mêler à la Méditerranée. Les Corbières, les auteurs nous le rappellent, ne se livrent pas facilement aux assaillants, aux intrus ou aux « estrangers ». Les voilà pourtant magnifiquement révélées telles qu’en elles-mêmes, un brin hors du temps, un brin dans le monde, minérales et domestiquées par l’homme, offertes à qui veut en saisir l’essence.

 

gougaud.jpgHenri Gougaud, Les cathares. Brève histoire d’un mythe vivant, Point Seuil, 2008, 5,50 €, DIS 89.
« Qu’est-ce qu’un cathare ? Autant arrêter un passant, et lui demander : “ Qui es-tu ? ” Une réponse aussi vaste soit-elle ne saurait contenir la vie. Or, il en va de certains mots comme des êtres de ce monde. Ils sont vivants. » Cathare « est un mot vivant. En lui est une histoire, une pensée, une âme, des rêves et des deuils, des désirs d’infini. Il remue. Il respire. »Henri Gougaud n’oublie pas qu’il est né à Carcassonne et que ce sont les chemins des Corbières qui l’ont conduit au catharisme. Dans ce livre, édité une première fois il y a dix ans sous le titre Les cathares et l’éternité, et aujourd’hui réédité en poche, il nous invite à une méditation sur l’histoire de cette dissidence chrétienne disparue et nous donne à revivre quelques éléments-clés des hauts faits de l’Occitanie, de ses survivances et de sa mythologie.

 

grandin.jpgNathalie Grandin, Aude, Pays Cathare. Visages d’un voyage, 2008, 25 €, PPC 57.
Une nouvelle photographe découvre l’Aude à travers la terre, l’eau, le métal, le végétal, la pierre. Une combinaison subtile de clichés fait se rencontrer la Via Domitia et un ponton à Peyriac-de-Mer. La lauze de schiste côtoie le marbre de Caunes, une barque souligne l’horizon au large de La Franqui. Les châteaux ne sont pas oubliés ; un commentaire discret permet de les identifier. La couleur tient un rôle central, elle s’épanouit pleinement aux heures particulières où la photographe a travaillé. Poursuivez ce voyage sur le site internet mi-ange-mi-démon.net  et découvrez d’autres destinations : baie de Naples, Venise… Vous y retrouverez la même sensibilité aux couleurs et aux matières.

 

Revue Europe, n° 950-951, 18,50 €, MA 116.
Une excellente et très actuelle synthèse sur les troubadours, à lire absolument.

 

Deux nouveautés le même mois !

Le hasard des calendriers éditoriaux produit quelquefois des coïncidences amusantes. Gisserot et Albin-Michel viennent d’éditer à quelques jours de distance deux nouveaux ouvrages des deux protagonistes principaux de la querelle historique « cathare » : Jean-Louis Biget et Anne Brenon. Nous vous les proposons tous les deux, avec 10 % de remise pour nos adhérents.

bigetlivre.jpgLes Cathares. Albigeois et « bons hommes » / Jean-Louis Biget, Christophe Renault.
Ed. Gisserot, 2008. 15 €

Jean-Louis Biget a prêté sa plume aux éditions Gisserot qui, dans leur nouvelle collection Patrimoine, lui ont confié la rédaction d’un album touristique illustré de nombreuses photographies signées Christophe Renault. Qu’en dire ? Jean-Louis Biget s’était, à de nombreuses reprises, plaint de ce que les historiens compétents, critiques, pas toujours universitaires au sens strict mais dans le champ académique de l’Histoire, ne disposaient pas des mêmes moyens médiatiques que d’autres, moins légitimes, pour faire valoir leurs connaissances et leurs hypothèses. C’est un fait que les maisons d’édition grand-public vont plus vers la notoriété que vers l’Université lorsqu’il s’agit de vulgarisation ou de divulgation. Et de ces choix éditoriaux naissent des habitudes, des dogmes, des manies, auxquels il est souvent difficile, voire impossible, de tordre le cou. D’autant que ces médias grand-public ont également les moyens d’une large auto-promotion, confiant souvent à leurs auteurs « maison » le soin de se « critiquer » eux-mêmes. On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même ! Mais, à contrario, peu nombreux sont les historiens patentés qui acceptent d’utiliser au mieux les outils éditoriaux généralistes. Alors on se réjouira de ce que Jean-Louis Biget ait franchi le pas pour, comme il l’avait déjà fait pour deux conférences enregistrées sur CD audio chez De Vive Voix, de nouveau proposer son excellente pédagogie du sujet à destination d’un public touristique qui ne le connait pas, ou peu. Le lecteur averti n’évitera pas les particularités des thèses de Jean-Louis Biget ; le curieux disposera d’un texte très au fait de l’actualité de la recherche, tant sur le phénomène historique que pour la présentation des sites qui forment la partie guide.

 

(suite…)

Les lectures d’Histoire du Catharisme magazine n°6

Tous les livres présentés sont disponibles sur commande
Remise de 10% sur le prix public annoncé pour les adhérents du CEC

mazametmemoire.jpgÉcrire l’histoire d’une hérésie, Actes du colloque Mémoire du catharisme
(12-13 mai 2007), Association de Valorisation du Patrimoine Mazamétain, 2008, 20 €, DIS 85.

Tous les amis proches d’Anne Brenon ont été rassemblés, en 2007, pour un colloque dont l’enjeu implicite contenu dans le titre aurait dû transparaître dans ses actes. Les contributions des auteurs, prises séparément, n’apportent pas de nouveautés sensibles, mis à part celle d’Enrico Riparelli sur Jésus-Christ dans les rituels cathares. L’architecture collective de l’ouvrage n’apporte rien de plus. L’absence d’une introduction, présentant une véritable problématique, tout comme l’absence d’une conclusion synthétique, qui aurait pu mesurer si le pari avait été atteint et quels chantiers pour l’avenir avaient été ouverts, désorientent. Enfin, une très laide édition, faite à la va-vite et pourtant fort chère (20 €), renforce une impression générale d’amateurisme. On nous avait habitués à mieux.
(suite…)

Les lectures d’Histoire du Catharisme magazine n°5

Tous les livres présentés sont disponibles sur commande
Remise de 10% sur le prix public annoncé pour les adhérents du CEC

bigetpicard.jpgJean-Louis Biget, Hérésie et Inquisition dans le Midi de la France, Picard, 2007 (coll. Les Médiévistes français), 34 €, DIS 82.

 

Professeur émérite d’Histoire du Moyen Âge à l’École normale supérieure des Lettres et Sciences humaines, Jean-Louis Biget a consacré ses recherches à l’histoire urbaine et religieuse du Midi de la France entre le XIe et le XVe siècle. Il est aussi actuellement secrétaire général du comité de publication des Cahiers de Fanjeaux. On lui doit de nombreux articles sur les “cathares”, l’hérésie méridionale et l’Inquisition dans le Midi de la France. Dans les articles rassemblés dans ce volume, publiés entre 1985 et 2003, précédés d’une mise en perspective générale inédite sur l’histoire de l’hérésie en Languedoc entre le XIIe et le XIVe siècle, l’auteur présente sa vision des origines et de la nature exacte de ce phénomène et réfléchit aux causes de son développement et de son effacement dans le contexte global de la société médiévale méridionale.

(suite…)

Les lectures d’Histoire du Catharisme magazine n°4

Tous les livres présentés sont disponibles sur commande
Remise de 10% sur le prix public annoncé pour les adhérents du CEC

injures.jpgNicole Gonthier, «Sanglant Coupaul !» «Orde Ribaude !» Les injures au Moyen Âge, Presses Universitaires de Rennes (Histoire), 2007, 18 €, MA 112.

« Vaudois, bougre, catier, hérétique, sorcière !!! » Comment réagir si un importun vous apos­trophe ainsi ? La surprise passée, vous prendriez sûrement cet individu pour un fou, trouvant l’interpellation quelque peu désuète et fort érudite. Pourtant, à la fin du Moyen Âge, ces attaques verbales, qui renvoient aux déviances hérétiques, étaient prises tout à fait au sérieux. Elles dépassent la simple grossièreté ou la brutalité formelle. Nicole Gonthier nous rappelle que le langage de l’injure révèle avant tout les normes qui dessinent le Bien et le Mal, le licite et l’interdit, en d’autres mots les valeurs et les tabous partagés sans exception par toutes les couches de la société médiévale. Il convient par conséquent d’apprécier à chaque fois la façon dont l’injure est proférée, jugée et pénalisée. Une analyse globale et un lexique de 82 termes crus ou mots réprouvés comme un inventaire jubilatoire de la diversité injurieuse au Moyen Âge.

(suite…)

1234

Souvenir Français de Saint-... |
hafiane slimane |
exkodak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | spiruline "l'algue bleue au...
| Journée mondiale des Sourds
| roquevaire cycle 3