Archives pour la catégorie Rendez-vous

Le Lys et la Croix. Humbert de Beaujeu…

louisviii.jpgLe Centre d’Études Cathares – René Nelli a le plaisir de vous convier à la conférence de Charles Peytavie, Le Lys et la Croix aux portes de Toulouse, Humbert de Beaujeu, « vice-roi » en pays d’oc et dernier chef militaire de la Croisade albigeoise (1226-1229), le mercredi 24 novembre 2010 à 18 h00, bibliothèque du CEC, 3e étage de la Maison des Mémoires, 53 rue de Verdun, Carcassonne. Entrée libre et gratuite.

Octobre 1226 marque un tournant dans la vie d’Humbert V de Beaujeu. Depuis plusieurs mois, ce chevalier, seigneur de la Dombes et du Beaujolais, à la tête d’un puissant lignage aux possessions situées aux confins de l’Empire et du royaume de France, accompagne son cousin, le roi Louis VIII, en croisade dans le Midi. L’expédition cible ouvertement le comte Raymond VII de Toulouse une nouvelle fois excommunié par l’Église. Contraint par la maladie de s’éloigner prématurément du champ de bataille, le roi laisse le soin à Humbert de Beaujeu, nommé son « vice-roi » dans le pays de langue d’oc de poursuivre le blocus de Toulouse et de poursuivre la lutte contre les « faydits », seigneurs méridionaux rebelles à l’autorité du souverain capétien. Pendant près de trois ans, Humbert de Beaujeu va s’acquitter fidèlement de cette tâche et faire honneur à son lignage en se montrant à la hauteur d’un fort imaginaire guerrier familial. Après le Traité de Paris qui met fin à la Croisade en 1229, la monarchie capétienne saura le récompenser : tout comme Amaury de Montfort, Humbert de Beaujeu deviendra connétable de France et chef des armées du roi Louis IX. Ce destin d’exception l’entraînera vers une autre croisade au-delà de la Méditerranée.

Louis VIII et le siège Avignon, extrait d’un ms de la British library © CEC, 2010.

logocec2.jpg

Festival Occitània à Toulouse

occitania.jpgDans le cadre du festival Occitània, l’IEO 31 en collaboration avec le Conservatoire à Rayonnement Régional de Musique de Toulouse (CRR) présente la création de l’œuvre lyrique « Crosada 2^32^3=8″. Cela fait huit siècles que s’est déchaînée la croisade dite « contre les albigeois » et ses conséquences ainsi que les questions qu’elle génère, sont toujours d’actualité. « 2″ comme deux textes. La Canso de la Crosada, chroniques de Guillaume de Tudèle puis pour les trois quarts, d’un anonyme proche des comtes de Toulouse, chroniques considérées par Simone Weil comme un des plus grands textes d’épopée avec l’Iliade et l’Odyssée d’Homère. L’Oda a Montsegur de René Nelli, poème métaphysique à partir de l’expérience cathare, point atemporel suspendu au dessus de nos consciences. « 2″ comme deux voix, « Crosada 2^3″ est composée pour soprano, baryton, ensemble instrumental et dispositif électroacoustique. « 3″ comme trois jeunes compositeurs, Gaël Tissot, François Gout et Sucen Liu qui ont composé chacun un des 3 mouvements de cette pièce lyrique à partir de deux passages choisis de la Canso de la Crosada et de l’Oda a Montsegur.

Vendredi 15 octobre 2010, à 20h00.
Entrée : 8 euros, auditorium Saint-Pierre des Cuisines, Toulouse.

logocec2.jpg

La Chanson de la Croisade et René Nelli par Franc Bardou

bardou.jpgL’IEO31 mène en collaboration avec le Conservatoire de Toulouse une action pluri-annelle de  création lyrique contemporaine en occitan. Ainsi sera crée le vendredi 15 octobre prochain à Toulouse « Crosada » une œuvre pour voix, ensemble instrumental et dispositif électroacoustique composée sur des passages choisis de la Chanson de la Croisade et sur la poésie Oda a Montsegur de René Nelli. Simone Weil considérait la Chanson de la Croisade comme un des plus grands textes de la littérature européenne. Franc Bardou, écrivain, docteur en littérature occitane, nous éclaire sur la valeur et la portée de ces  textes.

Mercredi 13 octobre 2010, à 18h30, Ostal d’Occitània, rue Malcousinat à Toulouse (entrée gratuite).

logocec2.jpg

Des flammes du bûcher au feu du Tartare

heretiquesaubucher.jpgLa Symbolique et l’usage du feu au Moyen Âge en Languedoc. Le Centre d’Études Cathares – René Nelli a le plaisir de vous convier à la conférence de Nicolas Gouzy, directeur du Centre d’Études Cathares et écrivain, le  mercredi  27 octobre 2010, à 18h00, Bibliothèque du CEC, 3e étage de la Maison des Mémoires, 53 rue de Verdun à Carcassonne.

Le feu est un élément cruellement ambivalent. Tout à la fois solaire, christique, purificateur, bénéfique lorsqu’il reste au foyer, civilisateur et fidèle assistant de l’artisanat, il est aussi la peine ultime, le châtiment éternel, l’horreur absolue du bûcher pour les hérétiques ou de l’ébouillantage pour les faux-monnayeurs, la catastrophe imprévisible ou l’arme du saccage des villes et des récoltes. Quelles questions peut-on se poser sur les relations qu’entretiennent la symbolique culturelle du feu et ses différents usages matériels, lors de la période concernée par le catharisme méridional et sa répression ?

logocec2.jpg

Le saint suaire de Carcassonne. Une relique médiévale authentique

suaire.jpg

Vous êtes invités à assister à la Séance mensuelle de la Société d’Études Scientifiques de l’Aude le samedi 18 septembre de 14h00 à 17h00 à l’auditorium de la chapelle des Jésuites, rue des Études, à Carcassonne.

  • Présentation de la relique du saint suaire de Carcassonne par Charles Peytavie, président de la Société d’Études Scientifique de l’Aude.
  • Première conférence : Michelle Fournié (historienne médiéviste, professeur honoraire de l’Université de Toulouse-Le Mirail) : Le suaire de Carcassonne et les saints suaires du Midi de la France au Moyen Age (XIIIe-XVe siècles).
  • Seconde conférence : Claude-Marie Robion (Archives départementales de l’Aude) : Une relique dans la ville. Le suaire du couvent des Augustins de Carcassonne (XVIe-XXe siècles).

    logocec2.jpg

Colloque de Montpeyroux : Le XIIIe siècle en Languedoc

moine2.jpgLe XIIIe siècle en Languedoc Histoire de paradoxes – Paradoxes de l’Histoire (24-26 septembre 2010) est un colloque auquel nous sommes heureux de vous convier, colloque co-organisé avec l’association Histoire et Cultures en Languedoc et pour lequel Charles Peytavie interviendra bien en tant qu’historien, ce qu’il est, n’en déplaise à certains. Les adhérents de notre association bénéficient d’un tarif réduit.

Colloque de Montpeyroux : Le XIIIe siècle en Languedoc dans Rendez-vous pdf colloque0910.pdf
pdf dans Rendez-vous couponreponse0910.pdf

logocec2.jpg

Ventajou en Minervois. La sentinelle oubliée…

ventajou.jpg…ouvre ses portes aux visiteurs. Fin juillet 1210, les armées de la Croisade albigeoise, après leur victoire sur Minerve, se présentent devant les fortifications de Ventajou, installées sur un promontoire escarpé, dernier contrefort de la Montagne Noire. Depuis le mois d’août 1209, le site défendu par Pierre-Roger de Ventajou et les siens résiste à Simon de Montfort et fait peser sur ses troupes une menace constante. Mais, épuisés par l’âpreté du siège de Minerve, les défenseurs de la place forte préfèrent se rendre aux croisés. En signe de représailles, ne supportant plus ce bastion qui lui résiste depuis de longs mois, Montfort fait abattre son donjon avant de repartir préparer le siège de Termes.

Le samedi 28 août 2010, la commune de Félines-Minervois (Hérault) commémore cet épisode méconnu de la Croisade albigeoise en organisant une journée de manifestations consacrées à cette sentinelle oubliée du Minervois, point de vue formidable sur la plaine de l’Aude et même par temps clair sur la Cité de Carcassonne.

De  10h00 – 18h30 : exposition archéologique des objets recueillis au cours des fouilles sur le site de Ventajou et sur la commune de Félines organisée par l’association Culture et Patrimoine Félinois dans la salle des couturières, avec une exposition d’instruments de musique médiévaux fabriqués pour l’occasion par Robert Marty, président de l’Association.
À 17h00 : visite-conférence par l’archéologue médiéviste Frédéric Loppe  du château de Ventajou. 18h30 : bar à vins des producteurs du village, place de la Mairie. 20h00 : repas médiéval toujours sur la place de la Mairie. 21h30 : spectacle concert autour du poème en langue d’oc, La Canso ou Chanson de la Croisade avec cinq poètes et musiciens : Claude Marti, Eric Fraj, Guillaume Lopez, Gérard Pansanel et Pierre Peyras. Ils interpréteront les extraits de La Canso, soit en version originale  dans la langue d’oc des troubadours,  Guilhem de Tudèla  et l’Anonyme, soit en version française dans une traduction de Claude Marti. Pour plus des renseignements contactez la mairie au 0468914170 ou par courriel mairiefelines@wanadoo.fr

Ventajou en Minervois, vestiges de l’église Saint-Nazaire au pied du castrum © Photo C. Peytavie, 2010.

logocec2.jpg

12345...13

Souvenir Français de Saint-... |
hafiane slimane |
exkodak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | spiruline "l'algue bleue au...
| Journée mondiale des Sourds
| roquevaire cycle 3