Archives pour la catégorie Rendez-vous

La BD, un outil de médiation

salonbd.jpgLa bande dessinée historique se porte bien, merci. Plusieurs milliers de visiteurs et plusieurs dizaines d’auteurs sur ce premier week-end de mai à Toulouse. Parmi les albums présentés et les sujets abordés, le catharisme, évidemment. Dans des styles, des scénarios, des approches, des angles d’attaque très différents. Il y a là l’opportunité de prochaines collaborations. Nous avons pris de bons contacts avec Arnaud Delalande et Eric Lambert, respectivement scénariste et dessinateur de la série en trois tomes Le dernier cathare aux éditions 12 bis et dont le premier opus Tuez les tous vient de paraître. Nous recevrons les auteurs pour une rencontre-dédicace chez nous, au Centre, le 3 juillet. C’était aussi le moment pour fêter dignement le millième exemplaire vendu de l’album Cathares en Languedoc aux éditions Empreinte.

Salon BD de Toulouse 2010
Album : Salon BD de Toulouse 2010

8 images
Voir l'album

logocec2.jpg

Le procès des Templiers du Roussillon

vinasproces.jpgLe Centre d’Études Cathares – René Nelli a le plaisir de vous convier à la présentation-dédicace du livre de Robert Vinas Le procès des Templiers du Roussillon le mercredi 26 mai 2010 à 18h00, Bibliothèque du CEC, 3e étage de la Maison des Mémoires, 53 rue de Verdun, Carcassonne.

Le destin singulier des soldats de Dieu catalans n’avait jamais fait l’objet d’un livre destiné au grand public. C’est désormais chose faite avec ce nouvel ouvrage de Robert Vinas, historien spécialiste reconnu du sujet, déjà auteur de L’Ordre du Temple en Roussillon, qui nous fait une nouvelle fois vibrer au rythme d’une incroyable aventure humaine. Sollicités par Philippe le Bel, les rois d’Aragon et de Majorque hésitent à mener à leur tour l’arrestation des Templiers et la mainmise sur leurs biens. Ils ne suivent qu’après avoir pris connaissance des instructions du Pape, données le 22 novembre 1307. En Roussillon, les frères sont arrêtés et emprisonnés au Masdéu où ils attendent leur jugement. Par contre, en Catalogne, les Templiers se retranchent dans leurs châteaux-forteresses. Là, il faudra des sièges en règle, en particulier celui de Miravet, défendu par le commandeur du Masdéu, Ramon Saguardia, personnage central de toute cette histoire, pour que le roi Jaume II d’Aragon puisse enfin incarcérer tous les Templiers et que l’on décide de leur sort. À travers un récit haletant, mettant à la portée de tous des documents connus des seuls spécialistes, Robert Vinas nous plonge au cœur d’un affrontement où s’opposent aux chevaliers du Temple la froide raison d’État et l’arbitraire du pouvoir.

logocec2.jpg

Les Cathares en bandes dessinées à Toulouse

affichetoulouse.jpgÀ l’occasion de la quatrième édition du Festival BD de Toulouse qui aura lieu du 7 au 9 mai Place du Capitole à Toulouse, Nicolas Gouzy et Charles Peytavie seront présents avec les autres auteurs de l’album Cathares en Languedoc, Philippe Jarbinet et Guy Jungblut, sur le stand des éditions Empreinte le Samedi 8 toute la journée. Ce festival sera en grande partie consacré au Moyen Âge et au catharisme dans la bande dessinée contemporaine. Nous serons heureux de vous y accueillir pour dédicacer ce bel album.
Un tirage limité de posters a été réalisé à partir de l’illustration de couverture de l’album et de l’affiche du salon ; ils seront également disponibles au prix unitaire de 20,00 € (dédicace de Philippe Jarbinet possible) et vous seront expédiés sous tube cartonné si vous ne pouvez pas les récupérer sur place. Se renseigner auprès de l’organisateur du salon : michel.joos@wanadoo.fr.
Toute la programmation des trois journées dans le programme joint :
Les Cathares en bandes dessinées à Toulouse dans Rendez-vous pdf programmefestival.pdf

logocec2.jpg

Le Livre Vert de Pierre de la Jugie (1347-1375)

mljalabert.jpgLe Centre d’Études Cathares – René Nelli a le plaisir de vous convier à la présentation publique du livre de Marie-Laure Jalabert Le Livre vert de Pierre de la Jugie (1347-1375) le mercredi 28 avril 2010 à 18h00, bibliothèque du CEC, 3e étage de la Maison des Mémoires, 53 rue de Verdun, Carcassonne. Entrée libre et gratuite.

L’archevêque de Narbonne est au XIVe siècle l’un des prélats le plus riches de France, la troisième fortune ecclésiastique du Royaume. L’installation de la Papauté à Avignon l’a considérablement rapproché du centre du pouvoir ; le siège de Narbonne est donné à l’un des très proches du pontife, parent ou conseiller.

A partir d’une source exceptionnelle connue sous le nom de Livre Vert, inventaire synthétique des biens et des droits des archevêques de Narbonne rédigé à l’initiative de Pierre de La Jugie (1347-1375), et de l’analyse des fragments de comptabilités originales conservés au Archives secrètes du Vatican, Marie-Laure Jalabert dévoile comment les archevêques de Narbonne géraient au XIVe siècle leur immense patrimoine et quels étaient les revenus leur assurant leur train de vie princier. Les détails souvent pittoresques de ces sources – un véritable inventaire à la Prévert – nous permettent de mieux connaître l’organisation quotidienne de la vie dans les « baylies » composant la seigneurie archiépiscopale (Montels, Narbonne, Sigean, Canet, Alaigne, Quillan, Villerouge-Termenès) et de croiser, au détour de cette visite très vivante dans le passé, des personnages attachants.

jugiedoc.jpg

On découvre aussi, à travers ce livre remarquablement écrit, une figure prestigieuse du Languedoc médiéval, l’archevêque Pierre de La Jugie, prélat bâtisseur, grand ordonnateur de nouveaux lieux de culte et de châteaux, imprégné par sa charge pastorale et très soucieux dès qu’il le peut de faire connaître l’étendu de son pouvoir et de son prestige de seigneur haut justicier.

L’auteur, Marie-Laure Jalabert, agrégée et docteur en histoire du Moyen Age, enseigne actuellement au Lycée Henri IV de Béziers. En 2007, elle a soutenu une thèse préparée à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, sous la direction de Monique Bourin : « Autour du Livre Vert, idéal et réalités de la seigneurie des archevêques de Narbonne de Gilles Aycelin à Pierre de La Jugie (1290-1375) » dont est tiré l’ouvrage aujourd’hui édité. Elle a reçu pour ce travail universitaire le Prix des Arts et Sciences Joseph Poux 2007décerné par le Conseil Général de l’Aude.

Illustrations : Bénédiction d’un bateau et bénédiction de la première pierre d’une église. Fragment du Pontifical de Pierre de La Jugie. Vers 1350.

logocec2.jpg

Puisserguier 1209-2010, le film de la journée…

confpuisserguier.jpgToute l’équipe du Centre d’Études Cathares / Centre René Nelli remercie les membres de l’ARESP et la habitants de Puisserguier pour leur accueil dans leur commune le 6 mars dernier. Merci tout spécialement à Jacques Chabbert et Joel Roure pour avoir mis en œuvre ce compte rendu et ce film de la journée. Le film tourné par l’ARESP durant cette journée est consultable ici.
L’ARESP : http://aresp.midiblogs.com/

La conférence de Charles Peytavie © photo ARESP, 2010.

logocec2.jpg

Randonnée découverte le samedi 10 avril 2010

roquefere.jpgUne randonnée découverte sera organisée le samedi 10 avril 2010, co-organisée par le Centre d’Études Cathares et l’association Patrimoines Vallées des Cabardès, « Sur les pas des Bons Hommes entre Roquefère et Mas-Cabardès ». Le programme et le bulletin d’inscription ci-dessous (fichier pdf téléchargeable) :
Randonnée découverte le samedi 10 avril 2010 dans Rendez-vous pdf programmerandocabardes.pdf

Illustration : Roquefère © photo CEC, 2010.

logocec2.jpg

le bûcher de Pierre Autier

buchertoul.jpgLe Centre d’Études Cathares – René Nelli a le plaisir de vous convier à la conférence publique de Georges Passerat, Le courage du martyre : le bûcher de Pierre Autier (9 avril 1310), le mercredi 31 mars 2010 à 18h00, bibliothèque du CEC, 3e étage de la Maison des Mémoires, 53 rue de Verdun, Carcassonne. Entrée libre et gratuite.

En cette année 2010 comment pourrait-on oublier cette date du 9 avril 1310, lorsque le vaillant combattant de la foi des Bonshommes, Pierre Autier, périt sur le bûcher à Toulouse ? Sa vie tient du roman d’aventure : de notaire à Ax-les-Thermes il se retrouve sur les chemins de la Lombardie, où il se convertit et devient un infatigable éveilleur de consciences et créateur de communautés, d’une manière qui rappelle le zèle de l’apôtre saint Paul. Des Pyrénées au Quercy, près de cent cinquante villages ou hameaux ont été visités par lui et partout il a ranimé la flamme cathare en remettant sur pied l’Église de Dieu de manière clandestine. Durant ses dix années de traque et de vie dangereuse, il a échappé aux filets de l’Inquisition grâce au soutien que lui apportaient les populations au cours de ses déplacements à haut risque. L’acharnement de trois inquisiteurs, parmi les plus connus comme l’évêque Jacques Fournier et le dominicain Bernard Gui, viendra à bout de sa résistance. Avec son arrestation et celle des membres de sa famille (il a eu dix enfants), c’est toute l’Église qui s’effondre et meurt à petit feu dans les cachots de l’Inquisition de Toulouse. Son témoignage poignant s’achève sur cette déclaration : « Dans le monde il y a deux Églises : l’une fuit et pardonne, l’autre possède et écorche ». Pierre Autier est une grande figure qui incarne la résistance de tout un pays récemment rattaché à la France et broyé par la machine impitoyable qui détruit les maisons, vide les villages, oblige les habitants à prendre les routes de l’exil et condamne les croyants à porter des signes d’infamie.

Docteur en théologie, Georges Passerat est professeur d’Histoire religieuse du Moyen Âge à l’Université catholique de Toulouse. Il a participé à de nombreux colloques et est membre du Centre Historique de Fanjeaux (Aude) spécialisé dans l’histoire religieuse du Languedoc. Il est aussi Président du Collège d’Occitanie et enseigne la littérature occitane des troubadours aux félibres.

illustration : bûcher d’hérétiques à Toulouse, Coutume de Toulouse, 1296 © DR.

logocec2.jpg

12345...13

Souvenir Français de Saint-... |
hafiane slimane |
exkodak |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | spiruline "l'algue bleue au...
| Journée mondiale des Sourds
| roquevaire cycle 3